Jour 2

Bucarest

Après avoir dormi cinq heures, réveil bien difficile ! Sofiane et Ferréol décident d’aller chercher du change. Il n’est pas encore midi, les banques sont peut-être encore ouvertes.  Ils laissent alors Guillaume en galère chez Bogdane : le père de Bogdane tente de discuter avec lui, mais il est un peu gaga et ne parle pas Français ni anglais ! Ferréol et Sofiane trouvent portes closes à toutes les banques. Visiblement, tout le monde fait le pont ici ! Ils trouvent seulement des petits bureaux de change avec des taux assez intéressants. Ils entrent mais aucun n’accepte les Travellers Checks de Sofiane. Et heureusement : Bogdane leur apprend par la suite que la plupart de ces bureaux de change sont des escrocs. De retour à l’appartement, toujours sans un sou local.

Nous décidons alors avec Bogdane de manger dans un restaurant. Sur la route, Bogdane souhaite faire quelques courses au marché. C’est pour nous l’occasion de découvrir quelques particularités roumaines : le choux fermenté (un peu comme la choucroute), des radis biens plus gros que les nôtres, des cornichons géants, de l’ail en branches… Nous repartons et sur le chemin il décide de faire un détour par un quartier huppé. Là, de nombreuses voitures de luxe, et nous prenons conscience qu’en Roumanie il n’y a pas que des pauvres ! Nous allons aussi dans un centre commercial dans lequel il y a une banque ouverte 7 jours/7. Ferréol peut changer ses Euros en Lei mais Sofiane se voit encore refuser ses Travellers Checks. Guillaume n’a pas encore retiré d’argent.

Get the Flash Player to see this player. Get the Flash Player to see this player.

Nous arrivons au restaurant et nous voulons gouter la cuisine locale. Bogdane commande alors plusieurs entrées et plats différents. En attendant, nous goutons des bières locales. En entrée nous avons des soupes : une à base de tripes, une à base de bœuf et de pommes de terre, une à base de poulet, citron et aneth. Deuxième tournée de bières et les plats principaux arrivent : un « cassoulet roumain » avec des merguez, un plat à base de choux farci à la viande et polenta, un plat à base de porc et enfin un à base de bœuf. Comme nous ne pouvons terminer nos assiettes, nous demandons d’emporter les restes (ce qui est habituel en Roumanie). Ferréol règle la note.

Get the Flash Player to see this player.

Bogdane décide alors de nous conduire dans la campagne, à une trentaine de kilomètres au sud de Bucarest. Il espère y retrouver un ami. Nous nous retrouvons alors sur des routes secondaires où l’utilisation d’un 4×4 est conseillé ! Nous traversons des villages puis nous arrivons à destination. Nous voyons alors trois mamies assises sur un banc. Nous décidons d’aller les voir et de prendre quelques photos.

Get the Flash Player to see this player. Get the Flash Player to see this player. Get the Flash Player to see this player. Get the Flash Player to see this player.

Nous décidons d’entrer chez Mirchta, l’ami de Bogdane. Mais il ne répond pas. Nous entrons quand même et faisons le tour de la maison ; pas de trace de Mirchta. Nous entrons alors dans la maison qui est ouverte, un téléphone portable est sur la table de la cuisine mais personne ne répond aux appels de Bogdane. Nous sortons. Soudain, Mirchta sort de la maison ; il était en pleine sieste. Il nous accueille avec une tournée de Tsuika. Il est 14h.

Get the Flash Player to see this player. Get the Flash Player to see this player. Get the Flash Player to see this player. Get the Flash Player to see this player. Get the Flash Player to see this player.

Après quelques verres nous partons pour visiter la maison d’une de ses amies, Ioana, 53ans et qui est actuellement à Paris. Très belle maison avec dépendances. Mais il y a eu la fête ici hier soir ! Des cadavres de bières traînent partout. Il y avait une cinquantaine de personnes. Nous visitons les lieux.

Get the Flash Player to see this player. Get the Flash Player to see this player.

En face de cette maison, se trouve une vieille maison habitée par un couple de gens pauvres. Mirchta nous explique que cette habitation possède deux pièces : une pièce pour le couple et une pièce pour une vache ! La maison est vraiment en mauvais état et nous demandons à la visiter, mais ils refusent. Bières à la main nous reprenons la voiture direction le village tzigane où nous espérons rencontrer un petit groupe de musique qui commence à être connu ici.

Get the Flash Player to see this player.
Sur la route nous nous arrêtons près d’un paysan sur une carriole. Nous montons à bord pour un petit tour ! Moment sympathique…

Get the Flash Player to see this player.
Nous repartons et nous arrêtons quelques temps après dans un petit bar de village où nous achetons quelques bières (il fait chaud, il faut bien s’hydrater !). Nous visitons le village tzigane à bord de la voiture : il ne fait pas bon être seul ici ! Retour chez Mirchta où sa voisine nous offre une bouteille de 2,5L de Tsuika (de l’eau de vie locale) : nous voilà parés pour le reste du séjour !
Highslide JS

Nous retournons à Bucarest où nous cherchons un logement et après quelques hôtels trop chers nous nous rendons dans une auberge de jeunesse. Cette dernière est très agréable, elle a été ouverte récemment. Nous disons au revoir à Bogdane et nous installons dans notre chambre. Après douches et repas (note pour la prochaine fois : pas d’assiette dans un four traditionnel, une de cassée), nous repartons à l’aventure dans Bucarest. Nous marchons dans les rues à la recherche d’un casino. Nous tentons de demander notre chemin, et nous ramassons les plus gros vents jamais vus ! Les gens ont peur… Nous trouvons un premier casino assez luxueux : le Queen Casino. A l’entrée, nous sommes immédiatement fichés et photographiés. On nous offre alors des jetons de bonus. Nous décidons de les miser à la roulette, et les trois jetons nous rapportent une jolie petite somme. Bogdane nous appelle sur le portable. Il veux nous emmener dans un autre casino. Nous nous y rendons en compagnie d’Adrien, c’est le Princess Casino. Des filles magnifiques nous attendent. Nous jouons beaucoup et reperdons la totalité des sous gagnés dans le casino précédent. Mais nous avons bu et manger à l’œil toute la soirée ! 4h30, nous quittons Adrien sur le chemin du retour, puis Bogdane. Retour à l’auberge et dodo.